Translation and appropriation of the world's longest epic : Tibet's Gesar of Ling

Roberta RAINE

Research output: Journal PublicationsJournal Article (refereed)peer-review

Abstract

Ces demieres annees, Ia Chine a investi des ressources considerables dans des travaux de collecte, de traduction et de publication de l'ancien conte oral tibetain L'epopee du roi Gesar. Si l'epopee en tant que telle a deja fait l'objet d'etudes exhaustives de Ia part des chercheurs, personne ne s'est encore penche sur le gigantesque projet de traduction actuellement en cours en Chine. Le present article a pour objet de combler cette lacune en adoptant differentes approches traductologiques critiques, ce afin d'etudier Ia nature et les modalites de Ia traduction de l'epopee de Gesar en Chine en tant qu'reuvre litteraire d'ethnie minoritaire. Les concepts d'appropriation et d'oralite seront d'abord discutes dans Ia mesure oil ils se rapportent a Ia traduction. Ensuite, nous etudierons Ia theorie du polysysteme, notamment au regard de Ia version enrichie de cette theorie de Chang (200 I). Cette version est d'un interet particulier pour les chercheurs travaillant dans les regions politiquement sensibles car elle leur permet de placer une traduction dans son contexte politique, ideologique et social. Ensuite, nous passerons en revue les normes et les strategies actuellement utilisees par les traducteurs de cette epopee en chinois, sur Ia base d'ouvrages realises par d'eminents traducteurs et specialistes de Gesar. La discussion sur les differentes approches critiques aboutira a une hypothese qui sera ensuite appliquee au projet de traduction.
Original languageEnglish
Pages (from-to)65-85
Number of pages21
JournalFORUM. Revue internationale d’interprétation et de traduction = International Journal of Interpretation and Translation
Volume12
Issue number2
Publication statusPublished - Oct 2014

Keywords

  • Tibet
  • epic
  • appropriation
  • orality
  • polysystem theory

Fingerprint Dive into the research topics of 'Translation and appropriation of the world's longest epic : Tibet's Gesar of Ling'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this